Anthrostory : Guide Vs Tech !

Anthrostory : Guide Vs Tech !

Comme évoqué dans cet article, j’ai désormais le plaisir de collaborer avec Jonhatan du site Anthrostory, un très bon site dont le contenu écrit, audio et vidéo vous parle régulièrement d’anthropologie, d’histoire, de voyages et de technologie.

Cette semaine nous débattons avec humour et pragmatisme sur l’avenir de mon métier de guide conférencier dans un contexte ultra technologique.

Au programme : évocation de certaines technologies (les Google Glass, le Samsung VR, l’Occulus, la Nintendo 3DS, les tablettes, les QR codes etc)  et de ce qu’elles permettent comme découvertes scientifiques et vulgarisation culturelle.

 

 

Vous aussi, joignez vous aux 12 000 auditeurs du podcast et dites moi dans les commentaires si vous pensez effectivement que la technologie viendra à bout de ce beau métier. En attendant, moi je referme ma valise puisque je pars dans quelques heures travailler en Irlande.

Ce podcast vous a intéressé ? Vous êtes guide ou passionné(e) de culture ? Partagez le lien de mon article sur les réseaux sociaux (1 partage = 1 enfant heureux d’apprendre en s’amusant au contact d’un guide connecté). Vous voulez que vos enfants/futurs enfants soient heureux non ? 😉

NB : Retrouvez ici l’article (différent) du blog Anthrostory.

Mon expérience : Assistant de langue 🇫🇷

Mon expérience : Assistant de langue 🇫🇷

DSC02925

Voyager c’est une drogue, une drogue dure et une drogue douce (de quoi mettre tout le monde d’accord, et quand il s’agit de cette drogue ci je dis oui, mille fois oui à la légalisation 😉 – il est triste de constater qu’aujourd’hui encore, certains pays interdisent à leur population de sortir du territoire national). Le voyage c’est une passion qui vous prend tout à coup sans prévenir mais lorsqu’elle est là, elle s’ancre en vous via le port qu’est votre cœur. Là même où raisonnent émotions et sentiments. Voyager et surtout à long terme c’est vivre des expériences intenses, des rencontres, des découvertes dont on ressort grandi de 7 à 77 ans … (allez je vous l’avoue : avant d’être blogueur et guide j’étais rédacteur de publicités pour jeux de société 😄). J’ai la chance d’avoir grandi dans une grande famille rassemblée autour d’un point commun : la passion du voyage ! Mes parents sont partis écumer les routes du Canada en moto, mes cousins sont partis plusieurs mois en Amérique du sud et vivent aujourd’hui sur plusieurs continents, mon grand frère a étudié en Inde, travaillé en Roumanie mais s’est finalement installé en Nouvelle Zélande il y a peu ! Ma famille m’a encouragé à voyager et de cette passion est née mon envie de travailler dans le secteur du tourisme. C’est comme cela que j’ai commencé à exercer les métiers de guide conférencier et de réceptionniste dans plusieurs pays. Vous l’aurez compris : chaque occasion est pour moi la bonne pour voyager. Et quand elles manquent, je les crée ! Stages scolaires, stages universitaires, emplois saisonniers … tout est prétexte à une évasion plus ou moins loin, plus ou moins longue. C’est ainsi que j’ai décidé de partir 7 mois en Allemagne pour travailler comme assistant de langue et améliorer mon allemand. Assistant de langue, kesako ? À quoi ça sert ? Comment ça marche ? Quels sont les avantages ? Mon expérience -> je vous raconte tout dans cet article.

I À quoi ça sert ?

À diffuser la culture et la langue de votre pays. La présence d’un assistant/d’une assistante dans les écoles/collèges/lycées du monde entier est un atout considérable pour les professeurs comme pour les élèves. En tant qu’assistant, vous apportez du contenu concret (les chansons à la mode dans votre pays d’origine, des photos, des dépliants touristiques etc …) pour donner un nouvel élan aux cours de langues. Vous n’êtes pas prof mais assistant (vous êtes souvent plus jeune et très différent des profs) ce qui (re) motive les élèves. Vous pouvez proposer l’organisation de jeux, d’évènements, de sorties culturelles en lien avec votre culture. Vous partagez, vous échangez. Vous faites autre chose que de l’écrit, des évaluations etc. Vous pouvez faire du théâtre, des jeux de rôles, organiser un débat, cuisiner en suivant une recette dans votre langue ; les possibilités sont infinies (et différentes selon le pays et l’établissement). Ce statut vous attire souvent une certaine popularité auprès des élèves qui sont heureux de vous rencontrer, de parler « pour de vrai » dans votre langue et d’avoir cours avec une nouvelle tête qui en plus ne mettra pas de note. Autant vous dire que pour les profs en panne d’inspiration ou débordés comme pour les élèves motivés vous êtes une sorte de sauveur. De plus, votre présence permet aux professeurs de rester en contact avec la culture liée à la langue qu’ils enseignent et de pratiquer la langue avec un locuteur natif.

NB : Dans le cadre de l’échange d’assistants français/allemands, vous participez aussi à l’entretien de l’amitié franco allemande. Depuis presque 100 ans des allemands viennent en France assister les professeurs d’allemand et inversement.

II Comment ça marche ?

Pour postuler, vous devez normalement être étudiant en bac + 3 ou à un niveau d’étude plus élevé et avoir entre 20 et 35 ans. La première fois que vous candidatez (certaines personnes sont assistants dans plusieurs pays de manière consécutive ou avec quelques années d’écart) vous devez être inscrit dans une université française. Votre langue maternelle doit être le français ou bien vous devez attester d’un niveau élevé de maîtrise de cette langue. Je prends l’exemple du français mais les anglophones et hispanophones (pour ne citer qu’eux) peuvent aussi vivre cette expérience. Pour le français, les candidatures se font en début d’année (Janvier pour l’Allemagne) via le site du CIEP. Toutes les démarches se font en ligne. Vous pouvez postuler pour l’ensemble de ces pays : Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Canada, Colombie, Equateur, Espagne, Etats-Unis, Italie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Pérou, République d’Irlande, Royaume-Uni, Suisse, Taïwan, Venezuela

NB : Lorsque vous postulez, vous pouvez choisir une région d’affectation, lister des villes qui vous intéressent particulièrement et préciser si vous voulez plutôt travailler avec des primaires/collégiens/lycéens.

III Quels sont les avantages ?

Pour vous :

  • Vous touchez un salaire net vous permettant de vivre (plus ou moins confortablement) dans le pays sans avoir à utiliser vos économies personnelles.
  • Vous enrichissez votre vie et votre CV avec une expérience professionnelle internationale relativement longue (de 6 mois à 2/3 ans).
  • Vous rencontrez de nouvelles personnes.
  • Vous avez beaucoup de temps libre pour voyager dans votre pays d’accueil/les pays voisins.
  • Vous avez la chance de pouvoir améliorer considérablement votre niveau dans la langue du pays et de découvrir sa culture.

Pour l’établissement :

  • Le salaire n’est pas versé par l’établissement mais par la région/le pays : vous ne coûtez donc rien mais apportez beaucoup !
  • Les élèves sont (re) motivés par l’apprentissage de la langue
  • Les professeurs peuvent vous demander de l’aide dans divers domaines comme l’organisation des échanges scolaires avec votre pays (auxquels vous pouvez participer)

IV Mon expérience

Assistant à Hanovre, j’ai passé 7 mois à apprendre, découvrir, voyager rencontrer. L’expérience a commencé en Octobre dernier avec un séminaire de formation à Köln. Ce séminaire de presque 4 jours permet à tous les futurs assistants (dans mon cas : des Canadiens, des Américains, des Espagnols, des Suisses, des Belges et des Français) de se rencontrer et d’échanger avec les responsables du programme (des délégués du ministère de la culture et des conférences dans le cas de l’Allemagne). Au programme : formations, conférences sur la vie en Allemagne (les démarches administratives, les lois importantes), échanges avec d’anciens assistants qui renouvellent l’expérience. De Köln j’ai ensuite rejoint ma ville d’affectation, Hanovre. S’en suivent alors 7 mois de voyages (Danemark, Suède, Allemagne), de très belles rencontres parmi les allemands comme parmi les assistants.7 mois d’apprentissage d’une langue pas si facile 🇩🇪.

Pendant 7 mois j’ai assisté des professeurs de français dans l’enseignement du français en moyenne 15 heures par semaine. J’ai aidé les élèves à corriger leurs erreurs de prononciation et à améliorer leur vocabulaire notamment en participant à des débats avec les terminales. Je dois dire que j’ai été sidéré du niveau en langues de certains élèves. Petit bonus pour moi : j’ai eu la chance de donner des cours d’anglais aux réfugiés.

L’expérience n’a pas été toujours facile pour plusieurs raisons dont le très fort écart entre mon comportement (hyper sociable et curieux) et celui de la majorité des allemands que j’ai rencontré (froids et méfiants). J’ai souffert de cela comme plusieurs français que j’ai croisé. On m’a dit que les gens étaient plus ouverts dans le sud. Au final je repars avec une poignée d’amis allemands mais ceux-ci seront mes amis pour la vie car quand un allemand vous prend en affection c’est une amitié forte et durable qui s’instaure (j’en parlerai lors d’un prochain article sur les différences culturelles entre la France et l’Allemagne ; abonnez vous pour le recevoir).

L’expérience n’aura résolument pas été facile mais enrichissante est le premier mot auquel je pense pour la définir ! Parfois, et je n’ai pas honte de le dire, j’ai pleuré, j’ai pensé, j’ai douté mais aussi et surtout j’ai beaucoup appris sur moi, sur la vie, sur l’Allemagne. Je ne regrette pas cette expérience, au contraire, je vous la conseille à tous (en Allemagne ou sur d’autres continents).

Avant de me lancer, j’avais été de l’autre côté ;  élève en cours d’Italien en BTS Tourisme avec un assistant qui est devenu un ami. J’ai par la suite rencontré une assistante allemande et une autre Vénézuélienne lors de ma licence. Tous m’ont encouragé à partir et maintenant c’est à mon tour de témoigner et je vous dis : FONCEZ vous ne le regretterez pas !

Et vous, l’assistanat de langues vous y pensez ? Vous avez peur ? Vous hésitez ? Vous l’avez fait ? Dites moi ce que vous en pensez. Je réponds à toutes vos questions dans les commentaires ou par message privé.

Cet article vous a plu ? Donnez le à votre oiseau bleu ! Vous connaissez quelqu’un qui est parti/veut partir comme assistant ? Partagez cet article avec lui et sur vos réseaux sociaux.

Abonnez vous à mon blog et recevez un message par semaine pour être notifié de mes nouveaux articles (pas de spam, désinscription en un clic).

Hanovre insolite – Pourquoi visiter Hanovre ?

Hanovre insolite – Pourquoi visiter Hanovre ?

Pourquoi visiter Hanovre ?

C’est vrai ça, pourquoi ? 😀

Après avoir vécu 7 mois dans cette ville, j’ai décidé de vous livrer une partie de ses secrets, de ses recoins, de ses trésors que seul un œil averti pourra dénicher (un lecteur averti en vaut deux) mais avant cela, un peu d’histoire.

Lire la suite

Couchsurfing – Osez l’expérience

CS_PrimaryLogoOrange10092012Couchsurfing  – OSEZ l’expérience !

AVANT PROPOS : Couchsurfing n’est PAS UN HOTEL GRATUIT – si c’est cela et JUSTE cela que vous recherchez, vous vous trompez de site et risquez de n’être accepté par personne voire d’être banni (e) du site. Couchsurfing est une aventure humaine basée sur les échanges interculturels et sur la tolérance. Si si, vous savez, ce genre d’initiatives qui prônent la paix, la tolérance et font diminuer les guerres dans le monde. C’était un message du ministère des Couchsurfers fatigués des « freeloaders » 😉

Crée en 2004 par l’Américain Casey Fenton, Couchsurfing.com est une communauté de voyageurs qui regroupe aujourd’hui 13 millions de membres répartis sur l’ensemble de la planète !

Les questions du jour : Qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?  Est-ce que c’est sûr ; même pour les femmes ? Pourquoi l’utiliser pourrait bien changer votre vie ?

Utilisateur du site depuis bientôt 4 ans et membre ambassadeur, DocNomad répond à toutes vos questions et pose le diagnostic !

Vous avez-dit « Couchsurfing » CS ? C’est comestible ? – CS qu’est-ce que c’est ?

Couchsurfing est une communauté de plusieurs millions de voyageurs (de 18 à 85/90 ans), de tous horizons, toutes nationalités, toutes cultures, tous sexes, toutes religions, toutes classes sociales (vous avez bien lu ; la mixité sociale est absolument remarquable au sein de cette communauté). Cette communauté s’entre-aide en se rendant de nombreux services ; le principal étant de proposer gratuitement – pour une durée négociée à l’avance – un canapé ou un lit à un ou plusieurs voyageurs.

Comment ça marche ?

Pour commencer, il vous faudra créer un profil sur le site. Il vous sera demandé de parler de vous, de vos expériences de vies, de la raison pour laquelle vous vous êtes inscrit, de vos centres d’intérêts etc. Il va de soi qu’avant de rencontrer un parfait inconnu et de l’inviter chez soi, on aime avoir un aperçu de la personne (cf ci-dessous « est-ce que c’est sûr ? »). Une fois votre profil crée, vous avez la possibilité de rechercher les hôtes par ville ex : tous les hôtes disponibles à New York et/ou de créer un « public trip » pour laisser aux hôtes la possibilité de vous inviter spontanément. Lorsque vous découvrez le profil d’un hôte qui vous semble intéressant, vous pouvez lui envoyer une requête et lui expliquer pourquoi vous avez envie de le/la rencontrer.

NB : Le site est traduit en plusieurs langues – mais (sauf échanges avec un ou plusieurs membre (s) de votre nationalité) – tous les échanges se passent en anglais. Vous avez un faible niveau d’anglais ? Ne laissez pas cela vous arrêter ! Beaucoup de personnes ne sont pas anglophones de naissance et écrivent en faisant des fautes ; l’important est de communiquer ! Les voyageurs que vous choisirez de rencontrer via le site parleront toujours une langue que vous comprenez.

Suis-je obligé (e) d’héberger pour être hébergé(e) ?

En théorie c’est ce que le respect implique ; vous bénéficiez du privilège d’être généreusement invité partout à travers le monde alors pourquoi ne pas rendre la pareille lorsque vous le pouvez à votre tour (de retour de voyage/entre deux voyages) ? En pratique, vous n’êtes pas obligé (e) d’héberger pour être hébergé (e). Tout est une question de respect et de cas particulier (si vous ne possédez pas votre propre logement ou que vous êtes en voyage pour plusieurs mois il est logique de ne pas pouvoir tout de suite rendre la pareille. Pensez tout de même à tous ceux qui pendant des semaines/mois/années vous auront aidé et essayez de jouer le jeu ! Les personnes qui (sans raison) ne font que « surfer » ; se faire inviter, sont vite catégorisées et black listées … Pour ma part, j’ai surfé pendant 1 an et demi avant d’héberger mon premier surfeur.

Est-ce que c’est sûr ?

Oui, à 100 % OUI lorsque vous respectez les règles et écoutez votre instinct, le Couchsurfing est un moyen de voyager très sûr (la preuve en est le nombre de familles, de couples et de femmes seules qui utilisent le site au quotidien). Avant de vous lancer vous pouvez d’ailleurs rencontrer les membres de la ville où vous vous trouvez lors d’un meeting Couchsurfing. Ils ont lieu régulièrement dans des bars, cafés, restaurants etc et ils vous permettront de rencontrer d’autres personnes ayant franchi le pas souvent heureuses de partager leurs expériences et leurs histoires et de vous dire comme moi, ô combien cette expérience est délicieuse et enrichissante !

Quels sont les moyens/réflexes à adopter pour surfer en toute sécurité :

Couchsurfing tient à votre sécurité ; tous les utilisateurs ont des références sur leur profil. Ces références parlent de l’attitude adoptée par la personne lorsqu’elle était chez l’hôte/lorsqu’elle a accueilli quelqu’un, mais aussi de sa personnalité etc. Couchsurfing a également embauché une équipe de sécurité et de modération qui surveille les utilisateurs signalés par la communauté et prend des mesures si nécessaire (exclusion du site et, dans les rares cas extrêmes prend contact avec la police et avertit la communauté des problèmes causés par le dit membre). Il existe un forum très actif sur lequel vous pouvez à tout moment faire part de vos doutes et de vos interrogations par rapport à une situation/un membre ; les membres expérimentés vous conseilleront. Nous sommes par ailleurs 300 membres ambassadeurs sélectionnés par l’entreprise pour notre sérieux, notre expérience du site et du système. Lorsque vous voyez le blason « Membre ambassadeur » sur un profil, vous avez la garantie de pouvoir apprécier une expérience particulièrement agréable et sûre (de nombreux membres ambassadeurs ont déjà accueilli 300/400 voyageurs). Vous pouvez également nous contacter dès que vous avez une question à propos du site, ou du concept.

Vous n’êtes jamais obligé (e) d’accepter une invitation/de rester chez quelqu’un lorsque la situation vous est inconfortable.

Pourquoi utiliser CS pourrait bien changer votre vie ?

Couchsurfing a de nombreux avantages, grâce au site vous pouvez :

  • Entretenir voire améliorer vos niveaux en langues étrangères (les profils spécifient les langues parlées par les personnes avec qui vous interagissez)
  • Rompre votre routine et faire face à la solitude si vous vous vous sentez seul
  • Voyager sans bouger de chez vous car accueillir une personne d’une autre culture chez soi c’est déjà voyager (c’est l’occasion de goûter la nourriture de son pays, d’entendre sa langue, de connaitre son point de vue sur votre pays etc)
  • Vous faire de nouveaux amis et faire des rencontres très inspirantes
  • Vivre des expériences qu’aucun autre touriste ne pourra jamais vivre en logeant à l’hôtel, en auberge de jeunesse ou autre (les hôtes vous feront souvent découvrir leurs endroits favoris)
  • Économiser de l’argent en voyage tout en rencontrant de nouveaux amis
  • Enrichir votre culture générale
  • Vous êtes timide ? Luttez contre votre timidité avec CS, vous ne le regretterez pas !
  • Devenir (encore) plus tolérant et curieux

Et oui, ce n’est pas pour rien que la communauté connait un tel succès. Ce n’est pas pour rien que je suis devenu accro 😊

CSmeme_traounomad

Et vous, le Couchsurfing vous connaissez ? Vous êtes membre ? Faites-moi part de vos expériences et questions dans les commentaires ! Cet article vous plait ? Donnez-le à manger à votre oiseau bleu ! Partagez-le sur vos réseaux sociaux favoris.

Bon voyage !