Détour d’Asie M-5

J’en rêve depuis presque dix ans.

J’en ai rêvé encore et encore. Endormi comme éveillé, jour après jour, nuit après nuit. J’en ai rêvé. Ce projet de voyage je l’ai façonné. Je l’ai dessiné au crayon sur le papier de mon imagination. Jamais je ne l’ai effacé, mais la spontanéité et la magie des rencontres le feront sûrement évoluer d’une manière que je n’avais pas même envisagée.

Quoi qu’il en soit, une seule chose est sûre : le 14 novembre prochain, à 14 heures, je m’envolerai en direction de l’Inde.

Dans un peu moins de 6 mois je fêterai mes 25 ans à l’autre bout du monde. Quelque chose me dit qu’il s’agit d’un anniversaire que je ne suis pas prêt d’oublier …

Ce voyage je le fais seul. Il est souvent difficile de trouver quelqu’un qui partage ses envies de voyage au long cours et qui soit prêt à sauter le pas. Je pars donc seul. Seul ? Oui, mais je ne serai pas seul tout au long de l’aventure. S’il est probable que je voyage seul pendant plusieurs semaines, la solitude sera atténuée non seulement par les incroyables rencontres que je ferai sur la route, mais aussi par les amis qui voient en mon voyage l’opportunité de vivre eux/elles aussi une partie de leurs rêves.

Je profiterai aussi de cette aventure pour aller rendre visite à des amis indiens, à un ami serbe qui travaille en Thaïlande et à bien d’autres connaissances rencontrées sur la route, dans les auberges de jeunesse, en Couchsurfing ou dans les rues de nombreuses villes du globe.

Un détour d’Asie ? C’est à dire ? C’est quoi le plan ?

Le meilleur plan c’est de pas avoir de plan ! Voyager sans prévoir n’est pas donné à tout le monde (besoin de planifier ses congés si l’on travaille, impératifs divers etc). C’est néanmoins à mon sens (et à celui de nombreux voyageurs à l’origine du concept du slowtravel) le meilleur moyen de voyager.

Inde

Dans ce cas précis, la seule chose que je sais est que j’arrive à New Delhi. J’ai très envie de retourner en Inde, j’y pense depuis des années et je n’ai jamais cessé de lire des romans se déroulant dans ce merveilleux pays ni de fréquenter des indiens. L’Inde est une mosaïque de cultures dans laquelle il est souvent difficile de se retrouver. D’un village à l’autre, d’une ville à l’autre et surtout d’un État à l’autre, le quotidien, les langues parlées, la mentalité, les paysages, les cultures diffèrent de manière saisissante.

Thaïlande

Les plages de sable blanc et les îles paradisiaques thaïlandaises ont de quoi en faire rêver plus d’un. Ce n’est pas pour rien que les réalisateurs aiment les utiliser comme décor pour tourner les James Bond. De la Thaïlande, je ne connaissais que très peu de choses (principalement les noms et recettes de certains plats …). En 2014 je pars travailler quelques mois au Monténégro. J’y rencontre Milan qui me parle avec passion de la Thaïlande où il passe la moitié de l’année. Depuis ce moment, j’ai moi aussi envie de le découvrir.

Et pour le reste, en théorie ?

Birmanie, Vietnam, Laos, Cambodge, Singapour, Malaisie ?

À moins que je ne finisse par me retrouver en Chine, au Japon ou en Corée avec un groupe d’amis dont j’ignore actuellement l’existence 😉

Mon (dé)tour d’Asie en résumé :

Quand ? À partir du 14 novembre 2019

Pourquoi ? Développement personnel, acquisition de compétences, repos

  • Réaliser un rêve
  • Enrichir ma culture générale
  • Faire de nouvelles rencontres
  • Repousser les limites de ma zone de confort et devenir plus ouvert d’esprit
  • Vivre une expérience hors du commun
  • Repousser mes limites et me lancer des défis (bien gérer la solitude sachant que je n’aime pas rester seul trop longtemps, exercer mon sens de l’orientation)
  • Prendre du temps pour moi après de longues études (lire, méditer etc)
  • Donner de mon temps (bénévolat et projets associatifs + Workaway)
  • Faire de nouvelles expériences

Comment ?

En avion (le moins possible), mais aussi à pied, en stop, en bus, en train, à vélo, en taxi/taxi moto, à moto, en bateau …

Objectifs : réduire le plus possible mon impact environnemental et varier les moyens de transport.

Ma bucket-list pour ce voyage :

  • refaire de la plongée sous-marine
  • faire de la boxe thaï
  • apprendre quelques mots d’hindi et de thaï
  • méditer
  • apprendre à cuisiner plus de plats asiatiques
  • assister à des mariages/festivals/fêtes religieuses

Mon matériel : à découvrir dans ma prochaine série d’articles sur la préparation d’un voyage au long cours.

Et vous ? Vous avez déjà fait un long voyage ? Racontez-moi dans les commentaires ou par message privé.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à vous abonner à mon blog en renseignant votre adresse e-mail en haut à droite du site (vous recevrez un mail par mois lorsque je publie ; désinscription en un clic).

Bon voyage et à bientôt sur Traounomad !

Publicités

5 Replies to “Détour d’Asie M-5”

  1. Ca y est ! Tu es presque parti ! Quel beau projet de découvertes et de rencontres.
    Je pense que les personnes qui lisent ton blog, dont je fais partie, seront très heureuses d’avoir de tes nouvelles au fil de tes pérégrinations ?
    Je te souhaite bon vent pour cette belle aventure aux parfums d’improvisation et de nouvelles connaissances.
    Profite bien de ce livre qui va s’ouvrir devant toi au fil du temps.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Maël, cela fait un bien fou de lire un tel article. En voyage, un peu comme en amour, les commencements donne une pêche incroyable. Lorsque j’ai vu l’image d’entête, j’avoue que je ne l’aurais pas associée à l’Inde. 🤪 pour ma part chaque fois que j’y vais, je tente de me préparer par contre, en adoptant la sereine attitude de ce bouddha. En matière de langue, je peux te dire que le malais est plutôt facile. Je n’en dirais pas autant du thaï. J’ai un vocabulaire d’environ 50 mots, mais chaque fois que je commande des œufs pour le petit déjeuner, je reçois du poulet. Je te laisse découvrir pourquoi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Véro,

      Merci pour ton commentaire 🙂

      Je suis bien d’accord avec toi ; l’amour est les voyages font beaucoup du bien au début et parfois mal à la fin.

      L’image d’entête fait référence aux expériences (adoption d’un régime alimentaire végétarien, méditation etc) que je souhaiterais vivre durant mon voyage en Thaïlande.

      J'aime

  3. En voilà un chouette projet Maël. Le rythme plus lent d’en long voyage en rend la saveur assez différente.
    Bonne chance pour le Hindi. Malgré pas mal de mois passés en Inde, je ne peux pas aligner 2 mots dans cette langue. Mais je ne doute pas que ton talent pour les langues et une certaine persévérance feront des merveilles 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à Véro Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.