Le Maroc entre les lignes – Chapitre 4


Le Maroc entre les lignes — Chapitre 4 (lire les chapitres 1, 2,3)

Fès : dernière étape de mon premier voyage en Afrique. Après avoir découvert un petit bout de Marrakech, et m’être perdu dans les ruelles de la Médina, après avoir admiré les somptueux couchers du soleil et la pleine lune dans le Moyen Atlas, après avoir déjà fait un certain nombre de rencontres inoubliables, après avoir appris à négocier à Essaouira en compagnie de mon ami marocain, après m’être enivré des effluves d’odeurs de cuisine omniprésentes au Maroc, de l’effervescence des ruelles colorées bruyantes et bondées, après avoir bu un nombre incalculable de thés à la menthe et de jus d’avocats, après avoir mangé un nombre tout aussi excessif de crêpes marocaines et avoir visité la célébrissime mosquée Hassan II, il était temps pour nous de mettre le cap sur Fès, la dernière étape de cet intense périple. Cette dernière partie nous réservera elle aussi un certain lot de surprises et de rencontres…

Super Taoufiq : la raison de notre venue, une rencontre marquante.

Si certaines contraintes nous avaient obligés à définir une date d’arrivée et de départ, nous étions d’accord sur une chose ; voyager selon nos envies, selon les rencontres et les opportunités. Dans un pays où la culture diffère tellement de la nôtre, nous avions envie de faire autant de Couchsurfing que possible. Quelques recherches sur les pages de Chefchaouen et de Fès confirment mon envie de mettre le cap toujours plus au nord. Un profil attire particulièrement mon attention, c’est celui de Taoufiq.

Sur son profil, il indique qu’il travaille dans un aéroport et qu’il lui est arrivé à de nombreuses reprises de proposer à des voyageurs qui dormaient sur leurs sacs de passer la nuit dans un vrai lit chez lui.

C’est dans son café préféré que Taoufiq nous donne rendez-vous. Quelques heures plus tard, nous le rejoignons dans son bel appartement. Il nous parle de ses enfants et de l’éducation qu’il leur transmet. Nous écoutons ravis en faisant le parallèle avec la famille de Jamal, notre autre ami marocain. Avec Taoufiq comme avec Jamal, tout a commencé par des sourires et des éclats de rire inoubliables. Avec Jamal comme avec Taoufiq, les au revoir ont été un moment émouvant. Je me souviendrai toujours du fou-rire qui nous a animé tous les trois lorsque j’ai remarqué l’aquarium présent dans le salon ; extrait d’une conversation entre Taoufiq (seconde réplique) et moi :

– « Oh des poissons ! »

« Oh ils sont morts ! »

Cette réponse inattendue et prononcée sur un ton absolument cynique a été le déclencheur du premier d’une longue série de fous rires à Fès. C’est là toute la magie de l’amitié non ? Un rien nous fait rire lorsque l’on est bien entouré.

Fès : le jour le plus chaud (de toute ma vie)

Après le jour le plus long… le jour le plus chaud 😂

49 ° c, c’est la température qu’affichaient tant bien que mal nos smartphones brûlants. Nous avions eu du mal à le croire en regardant la météo, mais lorsque cela s’est produit, plus aucun doute n’était possible. Nous avons littéralement fondu au soleil. Ce jour-là, nous sommes allés nous balader dans le souk de Fès ; un labyrinthe parmi tant d’autres au Maroc. Je me souviens avec précision de l’odeur pestilentielle qui se dégageait des tanneries (on y traite les peaux de bêtes avec de la fiente et de l’urine). Petite astuce pour celles et ceux qui comme moi se perdent partout : les tanneries se trouvent toujours aux extrémités des souks marocains ; si vous cherchez la sortie, fiez-vous à votre nez.

En sortant du souk, nous faisons la rencontre d’un cafetier et nous prenons plaisir à discuter avec lui. C’est dans son café que je commettrai la troisième gaffe du voyage : me tourner vers le petit garçon qui s’approchait de moi et dire « non, merci » pour signifier implicitement que je n’achèterai rien. Il s’agissait du fils du cafetier qui venait simplement déposer les clés de la maison sur la table, près de son père. Instant de gêne lorsque son père réplique « Non, c’est juste mon fils ».

Le soir, nous discutons longuement avec Taoufiq en nous promenant au gré de nos envies.

Quoi de mieux qu’un bon repas pour permettre à de bons amis de se dire au revoir ? Comme beaucoup de gens sur notre magnifique planète, Taoufiq l’a bien compris. C’est probablement pour cette raison qu’il nous a invités dans un super restaurant pour prendre un dernier repas avec nous avant notre retour à Marrakech.

Le retour en bus CTM sera l’un des trajets les plus désagréables de ma vie. Je me suis très vite senti nauséeux sur les petites routes de montagne. Je vous épargne, chers lecteurs certains détails, mais je garde un souvenir exécrable du moment où le chauffeur a refusé de s’arrêter — malgré la présence d’un parking de bus et l’avance que nous avions sur notre timing —. Il se fichait du fait que j’ai besoin de vomir.

Ainsi, après une longue, très longue (trop) longue traversée nocturne du pays, notre périple marocain s’est achevé.

Nous sommes rentrés en France des souvenirs plein la tête, des étoiles plein les yeux et nous avons décidé de faire une course de stop sur le trajet Nantes/Rennes. Le voyage est un état d’esprit 😉

Depuis quelque temps je rêve d’aller en Algérie, au Sénégal, en Afrique du Sud. Et vous ? L’Afrique ? Vous y allez ?

Restez connectés sur Traounomad, dans quelques jours, je vous emmène en Turquie (retour sur mon voyage de décembre 2018). Vous aimez mes articles ? Les partages sont largement appréciés. Vous pouvez aussi vous abonner (et vous désabonner en un clic) en renseignant votre adresse e-mail en haut à droite du site. Vous recevrez un article par mois avec mes histoires, mes conseils pour voyager sans tracas, mes bonnes adresses, mes photos.

Bon voyage !

2 Replies to “Le Maroc entre les lignes – Chapitre 4”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.